Docteur Leandris : chirurgie de la silhouette
Silhouette

Les fesses

L’esthétique du bassin féminin ou masculin ne s’apprécie pas uniquement de face ; les vues de côté ou postérieure sont tout aussi importantes. Après un voyage professionnel au Brésil en 2011, la technique d’augmentation fessière par implant a été apprise. Elle peut être remplacée par un lipomodelage utilisant la graisse de la patiente; celui-ci pourra dans certains cas être associé à des implants.

Principe

L’augmentation du galbe des fesses dans les cas de fesses plates (primitives ou secondaires à un amaigrissement) requiert l’utilisation d’implants fessiers ou d’un transfert graisseux autologue (lipomodelage) ; en cas de fesses tombantes (ptose fessière), on peut y associer une réduction de l’enveloppe cutanée.

Les prothèses, en gel de silicone cohésif, sont introduites dans l’épaisseur du muscle grand fessier, à partir d’une courte incision verticale au-dessus du pli inter-fessier.
Le résultat doit toujours être harmonieux.

Le lipomodelage quant à lui, ne peut être proposé que lorsque il y a suffisamment de graisse à prélever sur le ou la patiente.

Hospitalisation

L’intervention qui dure environ 1h30 à 2h, se pratique sous anesthésie générale et nécessite 1 ou 2 jours d’hospitalisation.

Suite opératoire

En cas d’utilisation de prothèses, la marche est autorisée assez rapidement, mais il est important de savoir que pendant 2 semaines, il faudra dormir sur le ventre et ne pas s’asseoir, en tout cas pas directement sur les fesses ; les repas sont à prendre debout pendant ces 2 semaines post-opératoires.
Les douleurs sont présentes pendant une à deux semaines et ne sont pas plus importantes que celles d’une augmentation mammaire.

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LES RISQUES OU EFFETS SECONDAIRES :
[FR] – Prothèse de fesses